L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Régionalismes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19728
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Régionalismes   Lun 4 Déc 2017 - 15:38

Vilko a écrit:
En Région Parisienne, ça a plutôt le sens de "distributeur automatique de billets".
C'est la première fois en ce qui me concerne. Pour "j'vais tirer", c'est vrai que c'est un peu vulv'gaire, mais on comprend. La tirette évoquait plutôt les anciens distributeurs de confiserie (entièrement mécaniques) du métro (ça r'monte à loin) où en effet, on tirait sur une poignée pour avoir la friandise désirée. Pour moi, pour l'appareil à billets, j'dirais, le DAB, voire le "père"*, par jeu de mot (dans l'argot d'Audiard, bien avant les DAB, le dabe, c'était le père : cf le Cave se rebiffe). Toute une époque !



*Le père distribuant l'argent de poche aux enfants, d'où la métaphore.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Régionalismes   Lun 4 Déc 2017 - 15:55

On a tendance à dire dans ma famille (je ne sais si c'est régional)
- retirer de l'argent
- tirer de l'argent
d'où
- faut que je retire ! (cette fois-ci on oubliera pas le re-, sans quoi effectivement le sens devient grivois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1193
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté, France

MessageSujet: Re: Régionalismes   Lun 4 Déc 2017 - 18:47

Voici une nouvelle liste pour les régionalismes franc-comtois. C'est une sorte de mise à jour par mes soins du lexique dont j'avais donné le lien, c'est plus actuel, et bien plus court. Il s'agit de mots et de tournures vraiment utilisées couramment, même si elles ne concernent pas forcément tout le monde, et qu'il doit en manquer que je ne connais pas moi-même. Bonne lecture !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19728
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Régionalismes   Lun 4 Déc 2017 - 18:53

Merci pour tous ces mots et expressions imagées que je n'connaissais pas.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yatem

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Régionalismes   Lun 4 Déc 2017 - 19:05

On retire aussi des sous/de l'argent/de la maille à Paris, à la tirette. Ou du moins, j'ai toujours entendu ça. Par contre, je ne dis pas ni personne dans mon entourage "tirer des sous" sans re- devant, ce qui est assez étrange à la réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1225
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Régionalismes   Lun 4 Déc 2017 - 20:13

Merci PdT pour gauger, j'l'avais entendu et j'savais aps d'où ça venait, maugauger existerait-il aussi ?

Dans ta liste, voilà tout ce qu'en tant que rhonalpin, je connais, y'en a je connais pas.

à
aller
ne plus pouvoir arquer
prendre une avoinée, être avoiné
beugne, bugne : t'as bugné la voitoire. Hier au carrefour, ça a beugné.
droper
(s')entamer
fermer
bouillasse
la-contre
marier (tr.)
rattrouper
rien
tâtouiller : pour les enfants, exemple : elle tâtouille dans l'eau, elle tatouille dans la boue.
(voir)
Je sais pas c'est qui/quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1193
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté, France

MessageSujet: Re: Régionalismes   Lun 4 Déc 2017 - 22:49

Velonzio Noeudefée a écrit:
Merci PdT pour gauger, j'l'avais entendu et j'savais aps d'où ça venait, maugauger existerait-il aussi ?
Avec plaisir, maintenant tu sais  Laughing  Maugauger ne me dit rien par contre.

Velonzio Noeudefée a écrit:
tâtouiller : pour les enfants, exemple : elle tâtouille dans l'eau, elle tatouille dans la boue.
C'est marrant le sens est très différent. Chez toi c'est plus patauger que discuter, j'ai déjà pu voir frapper aussi.

On voit bien qu'il y a des mots ou expressions qui se retrouvent dans des zones assez larges. A vrai dire au sud de la Franche-Comté, zone où l'on parlait jurassien (arpitan), on retrouve beaucoup d'expressions communes avec la Savoie et la Romandie, tandis qu'au nord, où on parlait franc-comtois (langue d'oïl) on retrouve des similitudes avec les Vosges ou la Bourgogne. (On dénote aussi une influence alsacienne.) C'est avec ces expressions qu'on se rend compte qu'il y avait un vrai continuum dialectal, et pas des zones cloisonnées.

Et puis il y a des choses que j'ai mises dans la liste parce qu'elles sont vraiment très courantes, mais absolument pas exclusives à l'est de la France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6907
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Régionalismes   Lun 4 Déc 2017 - 23:09

Pomme de Terre a écrit:
Ziecken a écrit:
nylon = sac plastique
Tu veux dire un cornet ? Laughing

Oui on dit un cornet en Lorraine, un nylon en Alsace et une poche dans le sud, mais sinon tout le monde s'accorde à dire "sac plastique".


_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19728
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Régionalismes   Mar 5 Déc 2017 - 0:11

Ziecken a écrit:
Oui on dit un cornet en Lorraine, un nylon en Alsace et une poche dans le sud, mais sinon tout le monde s'accorde à dire "sac plastique".

Je dis soit "sac", soit "poche". Avant, je disais toujours "sac", je ne parlais de poche que pour les vêtements.

Je pense que ce sont les habitudes de ma deuxième bien-aimée qui m'ont poussé vers "poche" ; depuis, pou le sac plastique, j'ai adopté l'aneuvien pol. Baard (penser à "barda") est utilisé pour le VRAI sac (à dos, de voyage).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JandauPais

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 29/08/2017

MessageSujet: Re: Régionalismes   Jeu 7 Déc 2017 - 9:39

Une petite liste de gasconisme :

Adieu : Vient de "adiu" (qui est un au-revoir), s’emploie dans les deux sens de bonjour et d’au revoir : « tiens, adieu je ne savais pas que tu devais venir. Tu t’en vas déjà, eh bien, adieu. On dit adieu à ses parents en partant à (pour) l’école, même si on revient une heure après. Plus familier qu’au revoir.



Plier ses affaires : On plie ses affaires à la fin de la classe quand on les met dans son cartable pour les ranger. Vient de plega(ployer, envelopper) « Plega lo cos » : envelopper un mort dans un linceul (le drap) (abbé Foix). Plier ses affaires (plumes, crayons…) c’était les placer sur un tissus que l’on replie sur les outils à la façon d’un étui de serviette. Ce que les compagnons appellent la valise à quatre nœuds (Michel Doussy)

Cf. plègue, action de plier bagage, de ramasser un étala  ge de marchandises cf Simin Palay.



La débauche (le contraire de l’embauche). Le mot existe en gascon (pour le travail : la desbàuche : « débaùcha un obrè » : détourner un ouvrier de son travail) (abbé Foix). Travailler se dit trabailha ou oubratya. Il n’y a pas d’indication d’heure  qui est affaire d’usine. Le mot existe dans le Palay mais il est tardif. L’heure de l’embauche est un terme français.

Poche, pour le sac en papier dans lequel le commerçant place vos achats. Est indiqué comme sac dans le Palay.

Quatre heures, Collation = goûter – en gascon, lo gousta. Quatre heures ou collation ne viennent pas du gascon mais de déformations du français. Ha une goustadère veut dire goûter u pla (Palay)

Pan ailhat : frottée à l’ail, goûter des écoliers. Prendre une baguette, l’enduire d’huile et de sel puis frotter sur le pain une ou plusieurs gousses d’ail.



Amasse : une amasse, c’est un tas (amasser : mettre en tas) un ensemble (l’amasse), L’amasse, c’est, pour le résinier, la dernière cueillette de résine, qu’il fait à l’automne en raclant sur la care tout ce qui reste). C’est encore un ensemble de personnes (touts amasse, tous ensemble) D’où le terme qu’on trouve encore d’amasser les feuilles mortes, par exemple – et de les « amasser » touts amasse.



Cramé : de cramat : brûlé, roussi  « la madère qu’es crasme » : la suie de la cheminée a brûlé. « Ha cramà palhe » : faire brûler la paille (par extension, les ordures – le bourrier), la cramade  étant le brûlis, le feu mis à la montagne pour avoir de l’herbe nouvelle. (Simin Play). On trouve aussi le bourrier qui crame. Le bourrier est un gasconisme disparu des dictionnaires gascons mais qu’on trouve pour être critiqué des gasconismes de 1823 :



Rapiat

Mis pour accapareur, avare est du pur gascon : arrapiayre. Une bonne expression pour l’avare: caga dap la méytat deou cu.(Chier avec la moitié du cul, Arnaudin). L’abbé Foix donne 24 mots  d’abare à cague-lan ou crassous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Régionalismes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Régionalismes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» B’nai B’rith, régionalismes et protection des groupes ethniques dans le nouvel ordre mondial
» Régionalismes québécois (et autres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: