L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pöhjäkieli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Dim 2 Sep 2012 - 23:38

Clic-nhin a écrit:
Mais comment pourrais-on traduire Mä küläs kula ?
kula = külä ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Dim 2 Sep 2012 - 23:40

Non,
Külä serait le verbe tiré de külö : oui
Kula : entendre

Mon exemple de négation était mä eäs külä, alors je me demandais le sens de mä küläs kula
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Dim 2 Sep 2012 - 23:44

Djino a écrit:
Je ne comprends toujours pas.

Si "vasune" = fatigué
Pourquoi "kume" ne signifierait pas "chauffé" ?

Tu dis que la terminaison en -e est propre aux adjectifs, mais "fatigué" n'est pas un adjectif.
"Je suis fatigué", c'est comme si on disait "Je suis mort" ou "je suis vivant".
mort, vivant, chaud (= chauffant) ou fatiguant sont les adjectifs.

C'est vrai qu'il pourrait y avoir, effectivement, un problème. Fatgué est effectivement un verbe au mode participe. Mais le participe, dans certaines langues, dont le français, l'elko et l'aneuvien peut donner au verbe, une apparence d'adjectif.

Il est moins fatigué qu'avant-hier. "Fatigué" est au comparatif (d'infériorité), c'est donc un adjectif.
UIl est fatigué par une semaine de travail intense. "Par une semaine..." est un complément d'agent, donc on doit considéré "est fatigué" comme un syntagme verbal représentant le verbe "fatiguer" à la voix passive. "Fatigué" est donc un participe.

Pour le reste, faut voir La question de Djino a du sens. quand on voit l'exemple précédent, on devrait avoir kume pour chauffé et (peut-être) kum pour chaud. Après tout, pourquoi pas une langue dont l'adjectif qualificatif ne serait pas la base lexicale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Dim 2 Sep 2012 - 23:57

Je vois le problème.

On a la racine kum- qui signifie chaleur.
Kume signifie donc chaud

Pour former le participe passé on ajoute -ut-/-üt- à l'infinitif.
Kumaute : chauffé (utilisé en tant qu'adjectif)
Kumauta : chauffé (utilisé en tant que verbe)


Pour le participe présent c'est -is-
Kumaise : chauffant (utilisé en tant qu'adjectif)
Kumaisa : chauffant (utilisé en tant que verbe)


Revenir en haut Aller en bas
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 0:06

Clic-nhin a écrit:
Non,
Külä serait le verbe tiré de külö : oui
Kula : entendre

Mon exemple de négation était mä eäs külä, alors je me demandais le sens de mä küläs kula
Pardon, j’ai été distrait. Embarassed

mä küläs kula pourrait se traduire par quelque chose comme « j’entends vraiment », « j’affirme que j’entends (je ne mens pas) ».

***

Par rapport à la remarque d’Anoev. Je suis d’accord que fatigué a deux sens : je l’ai d’ailleurs souligné (au sens propre !) dans mon premier message. Par contre, je ne pense pas qu’il faille distingué chauffé adjectif de chauffé participe et chauffant adjectif et chauffant participe, car ils ont le même sens (c’est en syntaxe qu’ils se différencient).

Selon moi, à fatigué adjectif correspond chaud et à fatigué participe correspond chauffé (adjectif ou participe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 0:16

Vasunaute : fatigué

Mais dans ce cas là, vasune ne signifierais rien (ou "relatif à la fatigue" ?)
Je vais voir ce que je peux faire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 0:27

Clic-nhin a écrit:
Vasunaute : fatigué

Mais dans ce cas là, vasune ne signifierais rien (ou "relatif à la fatigue" ?)
Mmh… Si kume signifie « chaud » (« qui manifeste la chaleur »), je trouve assez logique que vasune signifie « fatigué » adjectif (« qui manifeste la fatigue »). « fatigué » participe (« à qui on a donné de la fatigue, qui a été rendu fatigué [adjectif] ») se traduit (comme tu viens de le dire) par vasunaute, de même que « chaud » (« à qui on a donné de la chaleur, qui a été rendu chauffé ») est traduit par kumaute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 0:37

C'est un bon compromis. Si je résume on a:

Kume : chaud (qui manifeste de la chaleur)
Kumaute : chauffé (qui a été rendu chaud)

Vasune : fatigué (qui manifeste de la fatigue)
Vasunaute : fatigué (qui été rendu fatigué)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 16:47

Suite aux différents problèmes évoqués, j'ai totalement changé la grammaire.
J'ai édité le message de présentation
Le vocabulaire reste à base de finnois et d'estonien.

Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 18:39

Clic-nhin a écrit:
"relatif à la fatigue"

C'est une idée intéressante.

On aurait vasun = fatigue

vasune = relatif à la fatigue
Vasunaute = fatigué
Vasuneise = fatigant

Il ne te manque plus qu'un interfixe signifiant "qui peut subir" afin d'avoir l'adjectif "fatigable", l'adjectif se terminant bien sûr, comme les autres, en -e.

à suivre (attentivement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 18:48

Anoev a écrit:
On aurait vasun = fatigue

vasune = relatif à la fatigue
Je suis sceptique. (merci Silvano !) Si vasune signifie « relatif à la fatigue », kume ne peut signifier que « relatif à la chaleur » et non « chaud », ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Par ailleurs, comment traduire alors fatigué « qui manifeste de la fatigue » (et non pas fatigué [par…] « à qui on a provoqué de la fatigue ») ?


Dernière édition par Yamaw le Mar 4 Sep 2012 - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 18:55

J'ai décidé de faire un langue isolante, en m'inspirant du chinois. Je trouve que ça fait un mélange intéressant. Very Happy

Mä hün vasuni : je suis fatigué
Mä vasuni sä : je te fatigue
Sä ola vasuni ime : tu est fatigant

Mä hüm kum : j'ai chaud
Ilmä hüm kum : il fait chaud



Dernière édition par Clic-nhin le Lun 3 Sep 2012 - 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 19:18

Clic-nhin a écrit:
J'ai décidé de faire un langue isolante, en m'inspirant du chinois. Je trouve que ça fait un mélange intéressant.
Sä ola vasuniimi : tu est fatigant

Si c'est le cas, t'as oublié l'espace : c'est plutôt vasuni imi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 19:32

Anoev a écrit:
Si c'est le cas, t'as oublié l'espace : c'est plutôt vasuni imi.
Sauf si la langue n’est pas à cent pour cent isolante ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 20:10

Merci, c'est corrigé !
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16281
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 21:04

Yamaw a écrit:
Sauf si la langue n’est pas à cent pour cent isolante ! Wink

Une langue isolante, c'est comme une place triangulaire, soit elle l'est, soit elle ne l'est pas.

Le français, l'espéranto, l'anglais & l'aneuvien, avec leurs adverbes, leurs conjonctions & leurs adpositions ne peuvent pourtant pas être considérés comme des langues isolantes "à moitié" Razz . Elles sont bien reconnues comme des langues flexionnelles, même si deux d'entre elles n'ont pas de flexions casuelles (encore que... si on va gratter du côté des pronoms personnels...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 22:13

Anoev a écrit:
Une langue isolante, c'est comme une place triangulaire, soit elle l'est, soit elle ne l'est pas.

Le français, l'espéranto, l'anglais & l'aneuvien, avec leurs adverbes, leurs conjonctions & leurs adpositions ne peuvent pourtant pas être considérés comme des langues isolantes "à moitié" Razz . Elles sont bien reconnues comme des langues flexionnelles, même si deux d'entre elles n'ont pas de flexions casuelles (encore que... si on va gratter du côté des pronoms personnels...).
Non, c’est faux : une langue n’est jamais totalement agglutinante, synthétique, isolante ou autre. Ce ne sont que des tendances… Surprised Exemples : l’anglais est à tendance isolante, mais connait la flexion ; le turc n’est pas aussi agglutinant que voudrait le faire croire les exemples bien choisis qu’on en donne. Wink

EDIT : voilà deux citations issues de Wikipédia qui pourraient peut-être te convaincre : « L'échelle correspondante n'est pas absolue, mais continue et relative. Bien qu'il soit difficile de classifier une langue comme purement analytique ou synthétique, il est possible de dire qu'elle est par exemple plus synthétique que le chinois mais moins que le coréen. » ; « Chacun des types définis ci-dessous constitue une modélisation. Aucun d'eux n'existe sous une forme pure dans la réalité. Généralement toutes les langues mêlent les différents types, tout en correspondant généralement mieux à une catégorie particulière qu'aux autres. ».


Dernière édition par Yamaw le Lun 3 Sep 2012 - 22:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 22:19

Est-ce que si les verbe ne se conjuguent pas mais changent d'aspect, c'est toujours une langue isolante ?
Revenir en haut Aller en bas
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 22:23

Clic-nhin a écrit:
Est-ce que si les verbe ne se conjuguent pas mais changent d'aspect, c'est toujours une langue isolante ?
Je le répète, une langue n’est jamais totalement agglutinante. Simplement, si la forme des verbes change en fonction de l’aspect, cette langue sera d’avantage flexionnelle, et moins isolante.

Cela dit, tu peux t’arranger que les aspects ne soient pas marqués par une flexion (modification du mot) mais par l’ajout d’un mot / d’une particule supplémentaire. Par exemple, si kula signifie entendre, pä kula pourrait signifier le même verbe mais à un autre aspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 22:27

Yamaw a écrit:
Cela dit, tu peux t’arranger que les aspects ne soient pas marqués par une flexion (modification du mot) mais par l’ajout d’un mot / d'une particule supplémentaire.

Je pensais à ça en fait, pour reprendre ton exemple :
Mä kula : j'entends.
Mä kula va sä no lause : j'ai entendu ta phrase
Revenir en haut Aller en bas
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 22:30

Clic-nhin a écrit:
Je pensais à ça en fait, pour reprendre ton exemple :
Mä kula : j'entends.
Mä kula va sä no lause : j'ai entendu ta phrase
Alors cela reste purement isolant. Tant que les valeurs sémiques (aspects, temps, espace, genre, nombre ou n’importe quoi d’autre) sont marquée par des mots isolés, cela reste isolant ! C’est l’invariabilité des mots qui est caractéristique des langues isolantes. Very Happy (Et c’est là que l’on se rend compte que la frontière entre langue isolante et langue agglutinante et extrêmement poreuse. Rolling Eyes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 22:35

D'accord.
Mais si dans Mä kula va sä no lause je colle kula et va, on considère que c'est une flexion ?
Revenir en haut Aller en bas
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 22:36

Clic-nhin a écrit:
Mais si dans Mä kula va sä no lause je colle kula et va, on considère que c'est une flexion ?
Eh oui… Shocked Rolling Eyes (et cela ressemblerait à une langue agglutinante — comme le finnois et l’estonien, donc Laughing — puisqu’il n’y a pas de fusion entre le lexème kula et le morphème va.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 22:40

J'vois pas vraiment ce que ça change
Revenir en haut Aller en bas
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Lun 3 Sep 2012 - 22:45

Clic-nhin a écrit:
J'vois pas vraiment ce que ça change
On est d’accord… Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pöhjäkieli   Aujourd'hui à 23:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Pöhjäkieli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: