L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La ronde des parties du discours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: La ronde des parties du discours   Mar 31 Jan 2012 - 1:19

Avez-vous, dans vos langues, des cas un peu tordus de ce genre:

une personne gravement blessée -> un blessé grave

il mange beaucoup (de ...) -> un gros mangeur (de ...)

il est très amateur (de ...) -> un grand amateur (de ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ronde des parties du discours   Mar 31 Jan 2012 - 1:26

silent 


Dernière édition par lsd le Ven 5 Juil 2013 - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La ronde des parties du discours   Mar 31 Jan 2012 - 1:52

Leo a écrit:
Avez-vous, dans vos langues, des cas un peu tordus...

Bonne question.

Pour la première, les deux se rejoignent: effectivement, c'est pas le blessé qui est grave, c'est la blessure. Ainsi, on aura, par conséquent: ùt sojwas stængan du.

Pour "un gros mangeur de..." ou "un grand amateur de...", on dira ùt reenem inzhordu ou ùt reenem adlàjdu sachant que reenem (grand) est toujours utilisé au sens figuré. Ainsi, ùt reenem graṅgdu signifie "un grand malade" (quelqu'un qui a une maladie incurable), alors que ùt graṅg rènem du est un malade de grande taille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: La ronde des parties du discours   Mar 31 Jan 2012 - 1:55

Anoev a écrit:
Ainsi, on aura, par conséquent: ùt sojwas stængan du.
Eh, tout le monde ne parle pas aneuvien Wink Mot à mot ça donne quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La ronde des parties du discours   Mar 31 Jan 2012 - 2:14

Leo a écrit:
Anoev a écrit:
Ainsi, on aura, par conséquent: ùt sojwas stængan du.
Eh, tout le monde ne parle pas aneuvien Wink Mot à mot ça donne quoi?

Houpses! j'ai oublié la traduction littérale (car en fait, la traduction directe est bien "un blessé grave").

C'est, littéralement: une gravement blessée personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: La ronde des parties du discours   Mar 31 Jan 2012 - 14:36

Leo a écrit:


une personne gravement blessée -> un blessé grave

il mange beaucoup (de ...) -> un gros mangeur (de ...)

il est très amateur (de ...) -> un grand amateur (de ...)

***

En rémaï 32 : L’état de santé n’est pas un adjectif en rémaï, mais une racine (nom commun). L’ordre des mots va indiquer comment l’état de santé est associé à un autre mot, éventuellement assorti de déterminants en A qui donne le point de vue du locuteur sur le mot qui suit (que l’on peut assimiler à des adjectifs ou des adverbes) ou de liens en U / EU (qui indiquent que le mot qui suit ne fait qu’un avec un mot de même classe qui précède, pour décrire une relation logique du premier mot au suivant) ou encore en jouant des rôles en EO/OÏ (qui sont l’équivalent de prépositions ou de cas antéposés) ou en utilisant le verbe NO (être ainsi).

Citation :
Une personne gravement blessée -> un blessé grave

MEILI-JEI : Une personne dont la survie est menacée (maladie, asphixie, étouffement, hémorragie).
Maladie grave (qui atteint) une personne (receveur).

JEI-MEILI : L’état grave d’une personne.
Une maladie / un état grave (dont la provenance est) une personne.

***

Le mode SOU permet d’indiquer l’intensité d’une caractéristique et peut correspondre aux adverbes ou adjectifs d’intensité français.

La nature de l’intensité est précisée par l’indice en I (SOUJI, long – SOUDI, intense ; SOUVI, rapide), mais l’indice en E permet d’indiquer une intensité sans préciser sa nature (SOUJE, ordinaire ; SOUDE, grand ; SOUVE, petit. C’est aussi le cas du déterminant WA, qui sous entend une grande amplitude ou une pluralité approchée, du déterminant SA, qui sous-entend une faible amplitude, minimale, et du déterminant LA, qui sous-entend une amplitude adaptée ou conforme, maximale, ou le juste nombre.

SOUDEN MEILI-JEIN : Une personne grandement malade, blessée etc. (dont la survie est menacée).

JEIGUSOUDEN MEILI : Une personne affligée d’une maladie / blessure grave.

***

Citation :
Il mange beaucoup (de ...) -> un gros mangeur (de ...)

Faire rentrer le verbe en O à l’intérieur d’une racine ou d’un mode permet d’utiliser ensuite la racine ou le mode comme un quasi verbe.

JEIJIN RO SOUDEN BEIN = JEIJIRO SOUDEBEIN : L’homme mange une grande quantité de nourriture.

JEIJIRON : Un mangeur.

JEIJIROUDEN : Un mangeur qui mange de grandes choses, donc beaucoup – donc un gros mangeur.


***


Les déterminants en A peuvent entrer à l’intérieur des racines ou des modes si on les transforme en assertifs = ponctuations internes en AO.

JEIJIN RO WA_BEIN = JEIJIN RO BEIWAON : L’homme mange beaucoup de nourriture (toute la nourriture qu’on lui autorise) // L’homme mange beaucoup, entre le minimum et le maximum (dans l’absolu). BEIWAON : Une quantité importante de nourriture (il y a ce qu’il faut).

JEIJIN RO SA_BEIN = JEIJIN RO BEISAON : L’homme mange beaucoup de nourriture (la seule nourriture qu’il y a) // L’homme mange peu, le minimum (dans l’absolu). BEISAON : Une quantité minimale de nourriture (il n’y a que ce qu’il faut).

JEIJIN RO LA_BEIN = JEIJIN RO LA_BEILAON : L’homme mange beaucoup de nourriture (la juste part qu’il doit manger) // L’homme mange juste, le maximum (dans l’absolu). BEILAON : Une quantité maximale de nourriture (il y a tout ce qu’il faut).

***

Citation :
il est très amateur (de ...) -> un grand amateur (de ...)

Le verbe BO traduit l’idée d’aimer, de profiter volontiers.

JEIJIN WABO SEIGAN : Il est amateur de montagnes.

JEIJIBOWAON : Un grand amateur (un amateur tout à fait).

JEIJIBOSOUDEN : Un grand amateur (un amateur en grande intensité).

***

...entre autres combinaisons et reformulations possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La ronde des parties du discours   Aujourd'hui à 10:42

Revenir en haut Aller en bas
 
La ronde des parties du discours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les parties du discours (????? ??????) sont au nombre de trois...
» Documentaire en 3 parties sur les NDE
» le discours indirect
» Evaluation sur le discours explicatif (4ème)
» indices de temps discours direct et indirect

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: