L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une étymologie biaisée ?...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Une étymologie biaisée ?...   Jeu 22 Déc 2011 - 13:06

Selon l'Émile Littré, le mot "biais" proviendrait du latin "bifax" (deux faces).
Mon Larousse de 1970 le tire de l'ancien provençal "biais", sans doute emprunté au grec "epikarsios" (oblique)... pas très ressemblant, je trouve !
Il est aujourd'hui un synonyme d'obliquité, de fausseté ("en biais", d'où l'adjectif "biaisé") et on l'emploie aussi dans l'expression "par le biais (et non le billet!) de" pour parler d'un moyen détourner pour arriver à ses fins. On dit aussi "avoir du biais" pour "avoir de l'allure" (littéralement "savoir prendre le bon chemin").

D'autres langues romanes ont des mots proches:
espagnol: bies
portugais: viés
roumain: piez (inclinaison)
sarde: biasciu
L'italien a un mot phonétiquement proche "bieco", qui en fait viendrait selon moi et d'autres de "obliquus".
Du coup, j'ai certains doutes sur l'étymologie de ce mot... Le faire venir d'oblicus par le biais Wink de l'italien rendrait mieux l'idée d' "oblique".
Pour d'autres, il viendrait de l'ancien gaulois "bihay" (oblique).

Cependant, en wallo-picard, on utilise "biyaire" pour un ratelier à deux "faces"...

Le mystère reste entier!
Peut-être est-ce un mélange de diverses influences (obliquus + bihay + bifax) qui ont créé ce mot au sens hybride.

Comment traduiriez-vous ce mot ? Dans ses diverses acceptions ?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3845
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Une étymologie biaisée ?...   Jeu 22 Déc 2011 - 13:56

Selon le Trésor, le provençal se baserait sur un hypothètique bas-latin "biaxius" = "à deux axes".

Le mot "biais" n'est pas en toutes lettres dans le dico sambahsa (qui vient d'être réédité...) mais il contient plusieurs mots couvrant ce sens, tous d'origine IE.

"skeir" = "de travers".
Ex: id stam lyohgit skeir ep ia rails" = "le tronc était couché en travers des rails".
"poldskeir" = à travers champs
"lodhskeir" = "pas d'aplomb"
"skeirsmeih" = "minauder" ("sourire de travers")
"railvia skeirdrom" = "passage à niveau"
"skeir" est donc l'opposé de "rect". Remarquons qu'il semble proche du basque "ezker" (gauche) qui a donné l'espagnol "izquierdo".

Un autre mot est "skeng", comme dans "skengokwi" = "yeux bridés" (de travers).

Enfin : "dighmo" = "oblique". Ce mot me semble apparenté à "(di)ghom" = "la terre", mais les IEistes ne donnent pas de solution. Peut-être qu'il signifiait "horizontal" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Une étymologie biaisée ?...   Jeu 22 Déc 2011 - 14:06

Olivier Simon a écrit:
Selon le Trésor, le provençal se baserait sur un hypothètique bas-latin "biaxius" = "à deux axes".
Je préfère cette étymologie-là, sachant que nous avons "aisselle" (axilla) et "essieu" (axilis).

Popiaro:
obliquus > obico (obieco?)*
bifax > biface
biaxius > biaso

* Pour l'évolution de "C+li" ou "ngi" en popiaro, j'hésite entre éluder complètement le L ou le G et le garder en remplaçant le i par un e. (ex: plangere > pianii, oblitare > obitaa/obietaa (mais objectare?) )
La suite LI > IE est en italien dans des mots comme "impiegare" (impliquer: impicaa/impiecaa/impiegaa**?).

** Le voisement des consonnes intervocaliques pourrait aider à différencier des mots comme, justement: obiedaa (oublier) et obietaa (objecter).

Citation :
"skeir" est donc l'opposé de "rect". Remarquons qu'il semble proche du basque "ezker" (gauche) qui a donné l'espagnol "izquierdo".
J'ignorais que l'espagnol avait fait des emprunts au basque pour des mots aussi courants.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16241
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Une étymologie biaisée ?...   Jeu 22 Déc 2011 - 14:57

Citation :
"skeir" est donc l'opposé de "rect". Remarquons qu'il semble proche du basque "ezker" (gauche) qui a donné l'espagnol "izquierdo".

Ça m'rapelle què'qu'chose !


skeir ~ skerd

Par contre, le rapprochement de rect à drex est un peu plus tiré par les ch'veux, j'le r'connais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Une étymologie biaisée ?...   Jeu 22 Déc 2011 - 15:16

Si, si... "right" et "droit" ont la même origine...

"Right" vient de la racine PIE *reg- "bouger en ligne droite" > "diriger, guider, gouverner".

En latin, cette racine a donné "regere" (guider) et "rex" (roi).
Au verbe "regere", en ajoutant "dis-" (dans le sens "loin, à part"), on obtient "dirigere" (rendre droit).
Les participes passés des deux verbes sont "rectus" et "directus".

Le "recto", se serait le côté "droit" et le "verso", le côté "tourné" ?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3845
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Une étymologie biaisée ?...   Jeu 22 Déc 2011 - 15:47

Nemszev a raison, "droit" vient de "directum".

Pour le sambahsa, "rect" signifie "droit" = "sans courbure". "droit", en tant qu'opposé de "gauche" est "dex(ter)".
Le PIE est H3reg^ (ou "qregy", selon ma propre transcription). = "mener en ligne droite".
En PIE, c'était un ablaut "Narten", c'est-à-dire quantitatif, et non qualitatif (e > o).
Ex: roi = qrêgys (nominatif), et qrégyes (génitif).

En sambahsa (et sûrement en PIE, cf. allemand "reichen"), "reg" signifie aussi "tendre", comme dans l'expression "tendre la main".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Une étymologie biaisée ?...   Jeu 22 Déc 2011 - 17:03

Olivier Simon a écrit:
En PIE, c'était un ablaut "Narten", c'est-à-dire quantitatif, et non qualitatif (e > o).
Ex: roi = qrêgys (nominatif), et qrégyes (génitif).
Je n'ai pas compris ce que tu expliques sur l'ablaut.

Citation :
En sambahsa (et sûrement en PIE, cf. allemand "reichen"), "reg" signifie aussi "tendre", comme dans l'expression "tendre la main".
Apparemment ce serait la base PIE *reig- "étirer, tendre" reliée à *reg-.
En anglais, on a "to reach" (atteindre).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3845
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Une étymologie biaisée ?...   Jeu 22 Déc 2011 - 17:40

En effet, les listes de Babaev donnent *rei@g
(mais je préfère les miennes qui, elles, donnent la conjugaison, car les PIE ne parlaient pas pidgin...)

Nemszev a écrit:
Olivier Simon a écrit:
En PIE, c'était un ablaut "Narten", c'est-à-dire quantitatif, et non qualitatif (e > o).
Ex: roi = qrêgys (nominatif), et qrégyes (génitif).
Je n'ai pas compris ce que tu expliques sur l'ablaut.

Le plus souvent, en IE, l'ablaut est qualitatif: e > o.
Ex: *bhéret = il porte; *bebhòre = il a porté.
Ou sambahsa : is behrt / is bohrit

Cependant, la linguiste Narten avait remarqué que certains verbes et noms IE avaient un ablaut en ê/e, donc quantitatif.
*qrêgys "le roi" est un exemple de ce type d'ablaut; au nominatif, on n'a pas **qrogys, comme on a *nòkwts/nékwt(e)s = la nuit (nominatif/génitif)
Pour les verbes, l'exemple souvent cité est stêwt/stéwnt = glorifier, louer
*qrêgyt est un verbe du même type; d'ailleurs, "reg" en sambahsa n'a pas d'ablaut eh/oh et se comporte à peu près comme en latin.
L'alternance o/ô est reconstruite, mais il me semble qu'il s'agit d'un artefact phonétique et non d'un véritable ablaut grammatical.
Ex: npjtôr = "sans père" doit être le résultat de **npjtors après assimilation du "s" du nominatif.

C'est peut-être la vingtième fois que je le fais, mais je renvoie à ma grammaire d'IE: http://www.scribd.com/doc/62259766/swerxmn-jeryom

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une étymologie biaisée ?...   Jeu 22 Déc 2011 - 18:35

En breton on a:

BIAIS : biziez / a-viziez / e(n) biziez / (biz = doigt et nord-est)

OBLIQUE : beskell / beskelleg / beskeller
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une étymologie biaisée ?...   Aujourd'hui à 17:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étymologie biaisée ?...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une étymologie biaisée ?...
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz
» urgent: jeux sur la mythologie /l'étymologie niveau 6ème
» Question d'étymologie : balte, baltique
» garenne raguenne ragwinne ravine étymologie albram

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Coin des romanistes-
Sauter vers: