L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sahun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Sahun    Sam 25 Juin 2011 - 10:25

Je prends note Anoev et Yamaw:). Je vais essayé de faire en sorte qu'il n'y ait aucune ambiguïté. Je suis en train de plancher sur un moyen de présenter les adjectifs. Mais c'est un peu trop l'embrouille pour le moment la manière dont je le mets sur le papier. Donc je vais présenter les différents genres d'adjectif au fur et à mesure. Les règles de bases étant les même ça devrait faciliter les choses.

Merci pour vos commentaires, ça aide:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sahun    Sam 25 Juin 2011 - 10:48

lodrana a écrit:
Donc je vais présenter les différents genres d'adjectif au fur et à mesure. Les règles de bases étant les même ça devrait faciliter les choses.

Là, tu peux te servir des adjectifs pour faire tes compléments de noms, en jouant sur la syntaxe:

Comme je ne connais pas ton vocabulaire, j'ai mis des mots aneuviens, mais entre crochets; à remplacer donc par tes mots à toi, avec la flexion de ton choix:

[ùt] [sœn] [estyven] = un soleil d'été. là, c'est "été" qui est complément de nom avec la flexion voulu (chez moi, c'est -en, mais bon...). D'accord avec Yamaw, tu peux toujours y mettre un complément de temps, si c'est vraiment en été, ou de manière si c'est une autre saison, mais que ça chauffe comme en été).

[ùt] [estyven] [sœn] = un soleil estival. Là, il s'agit de l'adjectif.

Toutefois, pour faire tes adjectifs, ne te contente pas d'un seul suffixe: les chimistes t'attendront au tournant avec les composants en -eux (sulfureux) et en -ique (sulfirique) qui ne sont pas les mêmes. Opte aussi si tu veux flexionner tes adjectifs de la même manière que les noms (latin, russe, espéranto, teheub), les accorder en genre & en nombre, sans flexion de cas (français*), en nombre seulement (aneuvien) ou bien totalement invariables (elko, anglais). La solution la plus simple n'étant pas forcément la plus adaptée à ce que tu attends de ta langue. Le mieux encore, c'est de potasser des grammaires de plusieurs langues, tant naturelles (pour ça, y a les bouquins & Wikipédia) que construites (pour certaines d'entre elles, comme l'espéranto ou le volapük, Wikipédia peut t'aider, pour des langues moins diffusées, tu a toujours le site de la langue en question, ou bien Idéopédia).

*D'toute manière, y a pas d'déclinaison en français. Razz


Dernière édition par Anoev le Dim 10 Juil 2011 - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Introduction aux adjectifs   Sam 25 Juin 2011 - 11:23

Introduction aux adjectifs


Merci Anoev, mais je vais encore réfléchir pour le complément du nom. Mais pas d'inquiétudes je savais en créant mes cas que je le mettais à part car je trouve qu'il introduit une relation qui doit être indiquée autrement que par une simple désinence.

Comme je l'ai déjà dit, l'adjectif se construit à partir du radical nominal d'un mot, encore faut-il que ce mot accepte d'être adjectivé.

Les adjectifs en Sahun se répartissent dans six classes, les qualificatifs, les démonstratifs, les numéraux ordinaux et cardinaux, les relatifs et les possessifs. Chacune de ces classes possèdent ce que l'on appelle une base. Cette base viendra se suffixer au radical nominal du mot que l'on souhaite adjectiver. Le radical nominal plus cette base forment le radical de l'adjectif.

L'adjectif ainsi formé s'accorde en genre et en cas avec le nom auquel il se rapporte (si ce nom n'est pas sujet). Ils restent invariable en nombre, cette information étant déjà donnée par le nom lui-même. Ils suivent un modèle de déclinaison propre aux adjectifs.

On distingue deux genres de bases : les bases forte et les bases faibles. Les bases fortes donnent au nom une véritable valeur d'adjectif, alors que les bases faible laissent au nom sa valeur de nom et ne font qu'indiquer une relation avec un autre mot de la phrase (ce sera le cas des adjectifs possessifs et démonstratifs).

L'adjectif se place toujours avant le nom qu'il complète.

Donc voila ce qu'il faut retenir:

radical nominal+base = radical de l'adjectif








Dernière édition par lodrana le Lun 14 Mai 2012 - 12:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Les désinences des adjectifs   Lun 27 Juin 2011 - 13:30

Les désinences des adjectifs


Comme dit précédemment les adjectifs se déclinent suivant un modèle de déclinaison qui leur est propre. Ce modèle comporte les huit cas habituels et les deux genres. L'information du défini - indéfini étant fournie par la désinence du nom. Ces désinences viennent se coller à la base de l'adjectif (rappel: la base est l'entité qui détermine la nature de l'adjectif et se suffixe au radical du nom).

Voici ces désinences :

Masculin Féminin
Sujet
COD
-n
-g
COI
-na
-nu
CCL
-j
-ju
CCT
-his
-hos
CCA
-mi
-mo
CCMC
-yi
-yo
CCMA
-ya
-yu
CCC
-s
-v


Les bases étant adaptées aux désinence, seules quelques exceptions voient leur base, voir même le radical du nom qui sont modifié mais elles se comptent sur les doigts de la main.
Sinon aucune exception, tous les adjectifs se construisent de la même manière et se décline comme présenté.

Prochainement, l'adjectif qualificatif Smile.


Dernière édition par lodrana le Lun 14 Mai 2012 - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: L'adjectif qualificatif   Dim 10 Juil 2011 - 7:50

L'adjectif qualificatif


Premièrement je tiens à me rectifier sur ce que j'ai pu dire. Quand je parle d'adjectif au sens général je me référais aux adjectifs qualificatifs. Donc tous les noms peuvent être des adjectifs qualificatifs.

L'adjectif qualificatif se construit à l'aide d'une base forte: -ö- pour les noms se terminant par une consonne et -vö- pour les noms se terminant par une voyelle.

Il se place toujours devant le nom qu'il complète et si plusieurs adjectifs complètent un même nom on trouvera dans l'ordre en partant du nom: les adjectifs qui en qualifient la nature abstraite en allant vers ceux qui qualifient son apparence. Ainsi en lisant le nom avec son cortège d'adjectifs on a la même sensation que lorsque l'on rencontre une personne. On en voit d'abord l'apparence et plus on la connait plus on en saisit les notions abstraite.

Voici un peu de vocabulaire:

fël, aj:taille, grand
nema, aj:froid
çeli, me:chaud
ĝam, me:prix, cher
hud, aj:petitesse, petit, bon marché
hiloe, me:rouge
kilne, aj:blanc, ange
ja, aj:ténèbres, noir, profond

Donc au cas COD on aura :

fëlön/fëlög
neman/nemag

Voila pour ce qui concerne les adjectifs qualificatifs.


Dernière édition par lodrana le Lun 14 Mai 2012 - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Adjectifs démonstratifs et possessifs   Dim 10 Juil 2011 - 8:57

Adjectifs démonstratifs et possessifs


Passons maintenant aux deux autres classes d'adjectifs qui eux se construisent avec une base faible. Ce ne sont pas vraiment des adjectifs à proprement parlé dans le sens où il n'existent pas de manière indépendante. Le nom auquel ils s'attachent garde donc sa valeur de nom, mais on met quand même les désinences propres aux adjectifs.

I- Adjectif possessif

L'adjectif possessif est spécial dans le sens où sa base se "décline" en fonction de la personne. Pour distinguer s'il y a un ou plusieurs possesseurs il faut modifier le préfixe pluriel. o- / on- pour plusieurs objets ö- / ön- pour plusieurs possesseurs. Dans le cas ou il y a plusieurs possesseurs pour plusieurs objets on a le préfixe suivant: onö- / onön-.

Base
Première personne -na- / -a-
Deuxième personne -ni- / -i-
Troisième personne -no- / -o-

sasonan:mon enfant
sasonin:ton enfant
sasonon:son enfant
ösasonan:notre enfant
ösasonin:votre enfant
ösasonon:leur enfant

osasonan:mes enfants
osasonin:tes enfants
osasonon:ses enfants
onösasonan:nos enfants
onösasonin:vos enfants
onösasonon:leurs enfants

II - Adjectifs démonstratifs

Ces adjectifs là sont plus simple que les précédent avec une base fixe: -u- / -ju-. Le préfixe pluriel est lui aussi inchangé.

Au cas COD on a donc:

menyajug : Ce chat / Cette chatte / Ce chaton
omenyajug : Ces chats / Ces chattes / Ces chatons




Dernière édition par lodrana le Lun 14 Mai 2012 - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Et pour le sujet?    Dim 10 Juil 2011 - 9:15

Et pour le sujet?

Et oui, vous vous en souvenez surement le sujet est assez spécial dans le cas où il porte la marque du temps. Pour l'adjectif qualificatif il se place comme d'habitude devant le sujet mais ne se décline pas. Il reste sous la forme de radical d'adjectif (radical du nom plus la base).

Dans le cas des adjectifs possessifs et démonstratifs les bases correspondantes sont intercalées entre le radical du nom et la désinence temporelle.

Pour les adjectifs numéraux et relatifs (que nous verrons plus tard) c'est comparable aux adjectifs qualificatifs.

Je suis désolé de ne pas donner beaucoup d'exemple pour le moment mais je ferai un post avec plein d'exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: L'adjectif relatif   Dim 10 Juil 2011 - 11:46

L'adjectif relatif


L'adjectif relatif est spécial dans le sens où il se construit à partir d'un seul nom. Et encore plus spécial car la base de cet adjectif viendra se coller non pas au radical du nom mais à la forme déclinée du nom. Voyons en premier lieu ce nom qui se décline suivant la première déclinaison mais est irrégulier.

han, me:précédent, précéder

--Indéfini--
COD
ime
COI
hafe
CCL
anaj
CCT
halus
CCA
imi
CCMC
hanyam
CCMA
hanyim
CCC
as

La base de l'adjectif relatif est une base forte: -së- / -ë-. Comme dit cette base viendra se coller à la forme déclinée du nom. Mais seulement à la forme définie. L'adjectif relatif sert à faire un rappel, c'est la raison pour laquelle il est toujours placé après le nom auquel il se rapporte, pas nécessairement juste après.

Vous allez donc vous demander pourquoi garder la désinence du nom? Tout simplement pour donner le sens du rappel que l'on veut pour cet adjectif. Par exemple imasë- signifie lequel (ou laquelle ou lesquels). En français ces différentes fonctions sont représentées par des prépositions. En Sahun le radical décliné remplit cette fonction. Ci dessous vous trouverez les définitions de ces huit adjectifs:

imesë- : lequel
hafesë- : auquel
anajë- : dans lequel
halusë- : le moment auquel / l'heure à laquelle
imisë- : avec lequel
hanyamë- : la manière (concrète) avec laquelle
hanyimë- : la manière (abstraite) avec laquelle
asë- : pour lequel, à cause duquel

Chacun de ces adjectifs se décline ensuite selon le modèle classique des adjectifs.





Dernière édition par lodrana le Lun 14 Mai 2012 - 12:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Les nombres   Dim 10 Juil 2011 - 16:20

Les nombres


Avant de vous présenter les adjectifs numéraux ordinaux et cardinaux je vais vous présenter les nombres. Parlons maintenant au système numéral, vous trouverez entre parenthèse des éléments pour vous aider à voir que c'est parfaitement logique comme méthode de comptage. Pour ceux qui ne sont pas très familier des mathématiques le chiffre à droite du six précédé d'un accent circonflexe est un exposant ou une puissance, il indique le nombre de fois que le chiffre est multiplié par lui même (six exposant zéro : 6^0 = 1).

0 : na (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
1 : kil (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 1*6^0)
2 : ëma (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 2*6^0)
3 : ulyö (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 3*6^0)
4 : yol (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 4*6^0)
5 : simi (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 5*6^0)

6 : kilna (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 1*6^1 + 0*6^0)
7 : kilna kil (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 1*6^1 + 1*6^0)
8 : kilna ëma (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 1*6^1 + 2*6^0)
9 : kilna ulyö (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 1*6^1 + 3*6^0)
10 : kilna yol (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 1*6^1 + 4*6^0)
11 : kilna simi (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 1*6^1 + 5*6^0)

12 : ëna (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 2*6^1 + 0*6^0)
13 : ëna kil (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 2*6^1 + 1*6^0)
14 : ëna ëma (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 2*6^1 + 2*6^0)
15 : ëna ulyö (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 2*6^1 + 3*6^0)
16 : ëna yol (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 2*6^1 + 4*6^0)
17 : ëna simi (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 2*6^1 + 5*6^0)

18 : ulna (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 3*6^1 + 0*6^0)
24 : yona (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 4*6^1 + 0*6^0)
30 : simina (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 0*6^2 + 5*6^1 + 0*6^0)

36 : kilwu (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 1*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
42 : kilwu kilna (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 1*6^2 + 1*6^1 + 0*6^0)
48 : kilwu ëna (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 1*6^2 + 2*6^1 + 0*6^0)
54 : kilwu ulna (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 1*6^2 + 3*6^1 + 0*6^0)
60 : kilwu yona (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 1*6^2 + 4*6^1 + 0*6^0)
66 : kilwu simina (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 1*6^2 + 5*6^1 + 0*6^0)

72 : ëmwu (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 2*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
108 : ulwu (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 3*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
144 : öwu (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 4*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
180 : simiwu (0*6^5 + 0*6^4 + 0*6^3 + 5*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)

216 : kilin (1*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
432 : ëmin (2*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
688 : ulyin (3*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
864 : yolin (4*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
1080 : simin (5*6^3 + 0*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)

1296 : kilku (1*6^4 + 0*6^3 + 5*6^2 + 0*6^1 + 0*6^0)
2592 : ëma kilku (2*6^4)
7776 : kilna kilku ((6^1)*(6^4))
46656 : kilwu kilku ((6^2)*(6^4))
279936 : kilin kilku ((6^3)*(6^4))

jusqu'à :

1679615 : simin kilku simin simiwu simina simi

et après on passe à:

1679616 : kilöne (6^8 )

Je ne vais pas aller au delà et je ne pense pas y aller car de si grands nombres ne servent à rien dans le langage parlé (déjà que kilöne est très grand mais il sert dans certaines expressions).

En tant que nom ils sont tous invariables sans exception. De toute manière il ne serait pas très facile de voir un nombre en tant que complément circonstanciel de cause ou d'accompagnement. Ils sont le plus souvent utilisé comme nom pour les dates où les ages mais sinon toujours en tant qu'adjectif.

Donc voila ce que je peux dire sur les nombres. Je conçois très bien qu'il est difficile de changer de base de comptage quand toute notre vie a été régie par la base dix. Moi aussi qui ai pourtant crée se système il y a un moment j'ai beaucoup de mal à ne pas me référer à mes tables de référence.


Dernière édition par lodrana le Mar 12 Juil 2011 - 4:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Ecriture des nombres et retranscription   Dim 10 Juil 2011 - 17:59

Ecriture des nombres et retranscription


Ci dessous les chiffres et nombres de zéro à dix-sept pour vous présenter comment le peuple du Sahun retranscrit ses nombres. Il est à noté qu'il les écrivent en partant des unité pour aller vers les puissances grandissantes. C'est comme si pour noter seize on écrivait 61, où 6 serait le chiffre des unités et 1 celui des dizaines.



Et ainsi de suite, le reste coule de source et fonctionne exactement comme notre système en base dix.

Pour la retranscription il faut soit connaître le système par cœur ce qui ne sert pas à grand chose car pas très utile soit savoir faire les calculs qui s'imposent.

Prenons un nombre, par exemple 1989 (mon année de naissance) il faut en premier lieu trouver la plus grande puissance de six capable de tenir dans ce nombre, dans notre cas il s'agit de 6^4 soit 1296. Dans 1989 on ne peut mettre qu'une seule fois 1296. On soustrait donc 1989-1296=693.

Et on recommence l'opération, dans 693 la plus grande puissance de six qui peut tenir est 6^3 soit 216 et elle peut y rentrer 3 fois 3*216=648. On soustrait donc 693-648=45.

Dans 45 la plus grande puissance de six qui peut y tenir est 6^2 soit 36 et elle peut y rentrer une fois. On soustrait donc 45-36=9.

Dans 9 la plus grande puissance de six qui peut y tenir est 6^1 soit 6 et elle peut y tenir une fois. 9-6=3.

Dans 3 la plus grande puissance de six qui peut y tenir est 6^0 soit 1 et elle peut y tenir trois fois. 3-3=0.

Si on récapitule on a 1989 = 1*6^4 + 3*6^3 + 1*6^2 + 1*6^1 + 3*6^0

Soit : kilku ulyin kilwu kilna ulyö

Et en image:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 0:28

La base 6, fallait oser! Smile Le cinétique utilise la base 5 pour les petits nombres; comme c'est la moitié de 10 l'adaptation se fait sans trop de peine.
Remarque, 6 est la moitié de 12, et la base 12 est (ou a été) utilisée un peu partout.

Puisque les chiffres sont énoncés à partir des unités, comment est-ce que tu exprimes les choses du genre 100 et des poussières? Tu mets les poussières avant ou après la puissance de 6?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 0:32

silent 


Dernière édition par lsd le Lun 8 Juil 2013 - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 3:38

Citation :
La base 6, fallait oser!

Oui je sais, je trouvais ça marrant. Même si c'et un casse tête à inventer et à mettre en place mais au final c'est original. Je voulais utiliser une base plus grande comme les mayas en base 20 mais comme je suis fan du chiffre 6 ...

Citation :
Puisque les chiffres sont énoncés à partir des unités, comment est-ce que tu exprimes les choses du genre 100 et des poussières? Tu mets les poussières avant ou après la puissance de 6?

Oui, comme l'a dit Isd les zéro se mettent avant les puissance de six. Et pour éviter les nombres trop long ils se regroupent par paquet de quatre ainsi on aura:



Et ainsi de suite. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 11:36

Oui, j'avais bien compris qu'on énonçait par puissances croissantes.
Ma question portait sur les expressions du type "et des poussières".
L'anglais dit "twenty some" pour "vingt et quelques", mais dit-il "some-teen" pour "dix et quelques" puisqu'on dit fifteen, sixteen, seventeen, etc avec l'unité avant la dizaine?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 12:06

Leo a écrit:
Oui, j'avais bien compris qu'on énonçait par puissances croissantes.
Ma question portait sur les expressions du type "et des poussières".
L'anglais dit "twenty some" pour "vingt et quelques", mais dit-il "some-teen" pour "dix et quelques" puisqu'on dit fifteen, sixteen, seventeen, etc avec l'unité avant la dizaine?

Ah ok excuse moi. Je ne devais pas avoir les yeux bien en face des trous Smile.

Pour tout te dire je n'ai pas réfléchi encore à ce genre d'expression. Mais je pense que si j'en crée de telles elles seront dans le même ordre que pour nous. Et ce parce que quand on écrit les nombres en toute lettre on les écrits dans l'autre sens . Et pour l'anglais je ne sais pas pour les "teen".

Voila, désolé d'avoir répondu bêtement. Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Et quelques poussières   Lun 11 Juil 2011 - 12:16

En aneuvien (que Iodrana me pardonne* pour cette incursion!), on dirait:

Ea okèrsyne, pris de

okèn = quelque
-ersyn: terminaison qu'on retrouve dans dekersyn, dektinersyn, tinekersyn = dizaine, douzaine, vingtaine.

*Par ailleurs, je trouve son système vraiment admirable, nettement plus limpide que celui que j'avais imaginé il y a quelque temps!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 12:39

Merci Anoev Smile. Pas besoin de t'excusez pour l'intrusion tout le monde est le bienvenue ici. Excuse moi je n'ai pas encore tout lu concernant l'Aneuvien (il y a beaucoup de chose Smile ) Je ne comprends pas la traduction de Ea okèrsyne, qu'entends-tu par "pris de"?

Je pense que l'idée d'à peu près sera retranscrite par un préfixe ou alors un petit mot placé en fin de préposition.

Je viens d'allé voir ton système numéral. Mais en fait c'est en base 7 qu'il est (enfin je crois). Par exemple nous, nous comptons en base dix car il y a dix chiffres, de zéro à neuf. Pour ton cas il n'y a pas de zéro mais le fait que le 6 soit un symbole à proprement parlé me fait quand même penser que c'est une base 7. J'entends par là que pour écrire six tu utilise un symbole de base alors que pour passer au 7 tu est obligé d'utiliser deux symboles de base. C'est ainsi que l'on se rend compte de la base dans laquelle on compte. Ainsi en binaire il y a deux symboles de base 0 et 1. Pour écrire le deux en base dix on est obligé d'utiliser plusieurs symboles de base...

Je ne sais pas si j'ai été très clair.

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 14:20

lodrana a écrit:
qu'entends-tu par "pris de"?

Par là, j'entends que je tire un radical (ou un mot entier) comme okèn signifiant "quelque" et j'en tire un autre: -ersyn signifiant, derrière un nombre: -aine. Et ça me donne l'expression recherchée. Le mot français équivalent serait "quelquaine".


lodrana a écrit:
Je viens d'aller voir ton système numéral. Mais en fait c'est en base 7 qu'il est (enfin je crois) (...) Je ne sais pas si j'ai été très clair.

Smile

C'était bien une base 6, mais elle partait de 1 (comme les chiffres romains) et non de zéro: il y avait bien six symboles de base. Pour donner un équivalent "arabe", 13 s'écrivait 261, autrement, (2*6)+1; à partir de 100 (36, en vérité) ça commençait à d'venir un peu "galère", un autre symbole apparaissait: le °. Bien que logiques (un trait pour 1, deux pour 2...), les symboles étaient impossibles à retranscrire autrement que par des fichiers-images. Pour le sahun, on peut toujours s'en sortir avec:

° = 0
· = 1
: = 2
l = 3
i = 4
ï = 5

C'est moins beau que les illustrations que tu nous as dispensé (notamment le 5), mais, au moins, c'est adaptable: 467 = ï ï ° : (au clavier, vaut mieux mettre des espaces entre les différents chiffres, pour éviter les "pâtés", à la main, le 5 retrouve sa figure originelle.


Dernière édition par Anoev le Lun 11 Juil 2011 - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11720
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 14:25

lodrana a écrit:
Je ne sais pas si j'ai été très clair. Smile
En tout cas, je crois avoir compris. Par ailleurs, il est possible de créer un système de numérotation sans zéro et avec un symbole pour la base. C'est simplement moins performant. Voici cet article de Wikipédia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Ah! ces normes!!   Lun 11 Juil 2011 - 14:40

Silvano a écrit:
Voici cet article de Wikipédia.

Personnellement, plutôt que ce A venu d'on n'sait trop où (la norme de la base 16, sans doute), j'aurais préféré Φ (mais pas Ø, qui aurait émis une confusion avec le vide), lequel représente un 1 et un 0 superposés. C'aurait été plus parlant, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11720
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 16:47

Anoev a écrit:
Personnellement, plutôt que ce A venu d'on n'sait trop où.
Dans un texte dont je me souviens, on utilisait plutôt la lettre X. Celle-là, on sait d'où elle vient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Ordinaux et Cardinaux   Lun 11 Juil 2011 - 17:24

Ordinaux et Cardinaux


Bon, après des discussions sur les différents systèmes numéraux voici le post qui va clore (ou presque) le chapitre des adjectifs. Il va de soi que seul les nombres peuvent prendre la marque de ces adjectifs.

Comme dit dans les post précédents les nombres en tant que nom sont invariable. En revanche en tant qu'adjectif ils fonctionnent exactement de la même manière que les autres.

Adjectifs Numéraux Ordinaux

Base de l'adjectif numéral ordinal : -sino- / -asino-. Les chiffres qui prennent cette base sont tous irréguliers :

na -> sino-
kil -> kasino-
ëma -> esino-
ulyö -> ulösino-
yol -> yasino-
simi -> asino-

En revanche pour les "dizaines" les "centaines" etc ... aucune irrégularité:

kilna -> kilnasino-
kilwu ->kilwusino-
kilin -> kilinasino-

Sauf: kilöne -> gilönasino-

Dans les grands nombre c'est le dernier mot qui prend cette marque, les autres restes invariables :

kilna yol -> kilna yasino-

Adjectifs Numéraux Cardinaux

Base de l'adjectif numéral cardinal : -sinö- / -asinö-. Pas de grande différence donc avec la précédente. Quelques difficultés sont en revanche possibles à l'oral entre le "o" ouvert et fermé (mais comme personne ne parlera jamais le Sahun couramment point de problème). Les irrégularités sont les mêmes.

Petite différence cependant: dans certains cas où le nom qu'accompagne ce genre d'adjectifs n'est pas mentionné où qu'il est dans une autre préposition, le Sahun transfert alors la valeur du nom à l'adjectif. Le radical de l'adjectif se déclinera alors selon le premier où le second modèle de déclinaison en accord avec le genre du nom auquel il se rapporte.

Les règles de déclinaisons sont légèrement différentes du fait que le radical de ce nom (qui est en fait constitué du radical primitif plus la base de l'adjectif) ne DOIT PAS être modifié. Les seuls cas qui peuvent posés problèmes sont ceux dont les désinences commencent par une voyelle. Dans ce cas un -v- sera intercalé entre le radical et la terminaison.

Je suis désolé pour le peu d'exemples que je propose mais je préfère mettre en place tout ce qui me semble essentiel pour pouvoir par la suite construire des phrases avec un peu plus ... disons de vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 17:42

Anoev a écrit:
° = 0 · = 1
: = 2l = 3
i = 4ï = 5

Malheureusement, j'viens d'm'aperçevoir que ça ne marchait pas pour les multiples de puissances de 36 (en base 10):




, ce qui en limite fortement l'application.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Adjectifs, Récapitulatif.   Lun 11 Juil 2011 - 17:45

Adjectifs, Récapitulatif.


Vous trouverez ci-dessous un rappel des désinences propres aux adjectifs et les bases associées aux six classes.

Les désinences:

Masculin Féminin
Sujet
COD
-n
-g
COI
-na
-nu
CCL
-j
-ju
CCT
-his
-hos
CCA
-mi
-mo
CCMC
-yi
-yo
CCMA
-ya
-yu
CCC
-s
-v


Les bases:

Adjectif
Base
Type de Base
Qualificatif
-ö- / -vö-
Forte
Possessif
-a- , -i- , -o- / -na- , -ni- , -no-
Faible
Démonstratif
-u- / -ju-
Faible
Relatif
-ë- / -së-
Forte
Numéral Ordinal
-asino- / -sino-
Forte
Numéral Cardinal
-asinö- / -sinö-
Forte

Et voila ce qui clôt le chapitre sur les adjectifs (enfin du moins leur construction car il nous restera à voir le comparatif et le superlatif). Wink



Dernière édition par lodrana le Lun 14 Mai 2012 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lodrana



Messages : 181
Date d'inscription : 16/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Sahun    Lun 11 Juil 2011 - 17:51

Anoev a écrit:
Anoev a écrit:
° = 0 · = 1
: = 2l = 3
i = 4ï = 5

Malheureusement, j'viens d'm'aperçevoir que ça ne marchait pas pour les multiples de puissances de 36 (en base 10):

, ce qui en limite fortement l'application.

Si tu parles du fait que j'ai regroupé le zéro par paquet de quatre pour les plus grands nombres c'est juste par soucis de raccourcir ces grands nombres. Mais mettre les zéro en file indienne revient au même. Donc ton système peut fonctionner.
°°°· = 216. °°·=36.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sahun    Aujourd'hui à 10:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Sahun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peuple du Sahun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: