L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 auie — tsrn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yamaw



Messages : 898
Date d'inscription : 19/12/2009

MessageSujet: auie — tsrn   Lun 6 Juin 2011 - 23:01

Je suis en train de réfléchir à la phonologie et surtout à l’orthographe d’une langue qui n’utiliserait que les lettres se trouvant sous les doigts en position de repos quand on utilise la disposition de clavier bépo : (de gauche à droite) auietsrn.

Les voyelles se prononcent respectivement (en utilisant l’alphabet phonétique international) /ä/, /u/, /i/ (le triangle vocalique) /ə/. Il existe aussi deux digrammes ae et ue qui se prononce /e/ (ou /ɛ/) et /o/ (ou /ɔ/). Pour allonger la voyelle, on double celle-ci dans la graphie : aa, uu, ii, aae et uue
/əː/ n’existe pas mais le digramme ee permet de palataliser la consonne qu’il suit. En se palatalisant, les vélaires deviennent simplement des palatales et /s/ devient /ʃ/.

Quant aux consonnes, t représente toujours une occlusive sourde, tt une occlusive voisée (ce point est encore en réflexion), s une fricative sourde, r une approximante et n une nasale mais le point d’articulation dépend de la voyelle (sauf e) qui suit : après a une consonne est toujours prononcé au niveau du palais mou (vélaire), après u elle est prononcé labialement et après i alvéolairement. Ainsi :
at = /k/, att = /g/, as = /x/, ar = /ɰ/, an = /ŋ/ ;
ut = /p/, utt = /b/, us = /f/, ur = /β̞/, un = /m/ ;
it = /t/, itt = /d/, is = /s/, ir = /ɹ/, in = /n/.
Au début d’un mot, si la voyelle qui suit la première consonne est la bonne, on ne la répète pas avant la consonne : /tu/ s’écrit itu mais /ti/ simplement ti.

À cela s’ajoutent deux règles qui permettent, pour la première, des combinaisons de consonnes prononcés à différents points d’articulation et, pour la deuxième, des combinaisons de voyelles (à prononcer en hiatus ou comme une diphtongue, j’hésite encore) :
— entre deux consonnes dont le mode et le point d’articulation sont différents, /ə/ ne se prononce pas (à quelque exceptions, peut-être) ;
— entre deux voyelles distinctes et différentes de e, /ɰ/ ne se prononce pas.

Quelques exemples (en espérant ne pas avoir fait de fautes) :
tiiat = /tiːk/
urairt = /βäɹt/
areeuuan = /juːŋ/
akeisarutt = /ksäud/
utsaeuseas = /pfefəx/
isaaeiseeuaraeitnaeiseupa = /seːʃuetnespa/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo



Messages : 1964
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: auie — tsrn   Lun 6 Juin 2011 - 23:09

Amusant! tu transformes ton clavier en sténotype: http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9notype Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
auie — tsrn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» auie — tsrn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: