L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Traductions en romlangues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Traductions en romlangues   Jeu 2 Juin 2011 - 16:14

Certains d'entre nous ont créé (ou parle) une ou des langues basées sur du vocabulaire roman (ou néolatin).
J'ai pensé que ce serait intéressant, pour les comparer, de nous lancer dans des traductions collectives de différents petits textes.
Voici ce que je propose:
- quelqu'un propose une phrase, un texte (pas plus de 3 lignes) piochée quelque part (pas de contenu orienté!)
- chacun traduit dans sa/ses langues de prédilections à base romane
- je rassemble le résultats dans un même post et j'efface le reste (sauf s'il y a des commentaires) afin d'alléger le tout
- on passe ensuite à une traduction suivante... (mais il est toujours possible de traduire aussi la première si on ne l'a pas encore fait!)

Je considère que des langues comme l'espéranto ont une base romane suffisante pour servir d'exemple.

Premier exemple: (peu concluant car c'est un texte poétique)
- (Le Pont Mirabeau - Apollinaire) Sous le pont Mirabeau coule la Seine. Et nos amours, faut-il qu'il m'en souvienne. La joie venait toujours après la peine. Vienne la nuit, sonne l'heure, les jours s'en vont, je demeure. Les mains dans les mains, restons face-à-face, tandis que sous le pont de nos bras passe, des éternels regards, l'onde si lasse.
Je me suis permis d'en faire un texte sans vers et de le ponctuer.

- Lingua Franca Nova: Su la Ponte Mirabo flu' la Sen. E nos amas, nesesa ce reven'. La joia sempre pos la dole ven'. Veni la note, sona la or', vade la dias, me rest' ancor'. Mano en mano, nos sta fas a fas, en cuando su la brasos de nos pas', regardas eterna cual l'acua las'.

- Occidental: Sub li ponte Mirabeau flue li Seine. E nor amors, dev yo rememorarles a me ? Joya venit sempre pos affliction. Mey li noct venir, mey li hor sonar, li dies ea for, yo reman. Manus in manus, lass noi restar vis-a-vis, alor que sub li ponte de nostri brasses passa, del eterni regards, li tam lass und.

- Espéranto: Sub Ponto Mirabeau fluas Sejno. Kaj amtempoj, primemore ĉe l’ kap' ili venos. Ĝojo estis ĉiam post ĉagreno. Venu nokto, ruĝ' ekestas, tag' foriras, ĉi-mi restas. Man' ĉe mane nin face ekstazas, dum sub nia brakarko senlace l’ondo pasas, kreas eternajn bildojn kaj lacas.

- InterRoman: Sob la ponte Mirabo korre la Sena. I nos' amores, los rekordo apenas. Las alegrias sempre venivan tras la pena. Venia la noite, sone l'ora, se van los dias i jo demora. De manos dadas estamos fas a fas, Mentras sob la ponte de nosos brasos pasa, de los eternos oliares, l'agua tan lasa. Patrick Chevin


_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Sam 4 Juin 2011 - 18:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3849
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Jeu 2 Juin 2011 - 17:38

Tiens, puisque j'en parlais avec Sylvain, voici la première phrase de la "Chartreuse de Parme":

- Français: Le 15 mai 1796, le Général Bonaparte fit son entrée à Milan à la tête de cette jeune armée qui venait de passer le Pont de Lodi et avait appris au monde qu'après tant de siècles, César et Alexandre avaient un successeur.

- Occidental: Ye 15 may 1796, Generale Bonaparte fat su intrada ad-in Milano al cap de ti yun armé quel hat recentmen transeat li Ponte de Lodi e hat docet al munde que pos tant mult centennies César e Alexander havet un successor. R. Winter

- Popiaro: Lo 15 majo 1796, lo jeneral Bonaparte aa fato su intrada in Milau au capo de isto eseccito jobe ce abeba recentemente pasado lo Ponte de Lodi e abeba insinado au mundo ce poi tanti secui, Cesare e Alesandro abeba u sucesore. Nemszev

- Espéranto: La 15-an de majo 1796, generalo Bonaparte eniris Milanon kape de tiu juna armeo, kiu ĵus trapasis la ponton Lodi kaj sciigis al la mondo ke post tiom da jarcentoj, Cezaro kaj Aleksandro havis posteulon. Silvano

- InterRoman: En 15 de maio de 1796, lo Jeneral Bonaparte entrara en Milan, en frente d'este joven ezersito ki akabava de pasar la ponte de Lodi i aveva enseniado al mundo ke, depois de tantos seklos, Sezar i Alexandro aveva un susesor. Patrick Chevin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Ven 3 Juin 2011 - 15:00

Tiré d'Alice au Pays des Merveilles (je l'ai traduit moi-même de l'anglais):

- Français: Il semblait inutile d'attendre devant la petite porte, donc elle revint vers la table, en espérant à moitié pouvoir trouver une autre clé dessus ou au moins un livre de règles pour rétrécir les gens comme des téléscopes. Cette fois, elle y trouva une petite bouteille ("qui n'était certainement pas ici avant", dit Alice) et, liée autour du col de la bouteille, il y avait une étiquette en papier avec les mots "BUVEZ-MOI" joliment imprimés en grosses lettres.

- LFN: Pare ave no valua en espeta ante la porta peti, donce el revade a la table, esperante partal ce cisa el va trova ala un otra clave, o a la min un libro de regulas per diminui persones como telescopios. A esta ves, el trova sur la table un botela peti – "cual no ia es asi a ante, serta," Alisia dise – e liada sirca la colo de la botela ave un eticeta de paper, sur cual la parolas "BEVI ME" es bela primida en leteras grande.

- Popiaro: Pareba inutil espetaa ante la porta picina, alora aa boltado aa mesa, neu espero meso de potii incontraa u altra jabe sopre, o au mino u libro de regui pe reduce persoi como telescopi. A ista bice, aa incontrado sopre la mesa u butija picina – "ce certamente no estaba cui ante," aa dito Alisa), e legado au colo dea butija estaba u eticeta de carta cui parabi "BEBE ME" belamente imprimito in grai litteri. Nemszev

- InterRoman: Pareseva inutil aguardar ante la pekena porta, por tanto, ela regresara a la meza, en la kazi esperansa de poder axar otra xave ensima o almenos un livro de reglas para enkolier la jente komo teleskopios. Desta ves, ela enkontrara ali una pekena boteja ("ki sertamente no estava aki antes" disera Alise) i, amarrada alredor del colo de la boteja, aveva un' etiketa de papel kon las palabras "BEBA-ME" imprimidas kon esmero i letras grandes. Patrick Chevin

- Occidental : Semblat inutil attender avan li micri porta, do ella revenit vers li table, esperante a demì posser trovar un altri clav sur it o minstmen un livre de reguls por diminuer li gente quam telescops. Ye ti vez, ella trovat ta un micri botell ("quo ne hat certmen esset ci antey", dit Alice), e, ligat circum li coll del botell, ta esset un etiquett ex paper con li vocabuls "TRINCA ME" jollmen printat in majusculs. Olivier Simon

- Espéranto : Ŝajnas neutile atendi antaŭ la eta pordo ; do ŝi reiris al la tablo, duone esperante povi trovi sur ĝi alian ŝlosilon aŭ almenaŭ regularlibron por malgrandigi homojn kiel teleskopojn. Ĉi-foje, ŝi trovis etan botelon (« kiu certe ne estis ĉi tie antaŭe », diris Alica) kaj, ligita ĉirkaŭ la kolo de l' botelo estis papera etikedo kun la vortoj TRINKU MIN bele presitaj per grandaj literoj. (version Silvano)

- Espéranto (2): Kompreneble neniel utilus staradi ĉe la pordeto, sekve ŝi reiris al la tablo kun la ekespero trovi sur ĝi alian ŝlosilon, aŭ eble libreton pri la arto teleskopiĝi ; ĉi tiun fojon ŝi trovis sur ĝi boteleton (" kiu certege ne kuŝis tie antaŭ­e " diris Alicio) kun surskribaĵo, ligita ĉirkaŭ la kolo, havanta la vortojn TRINKU MIN per belegaj grandaj literoj surskribitajn. (version E. L. Kearnev, 1910)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Ven 4 Jan 2013 - 2:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Sam 4 Juin 2011 - 18:52

Patrick Chevin a écrit:
Étant donné que ma traduction du pont mirabeau en elefen a déjà été éditée par Nemszev, je vais en faire une autre en InterRoman
Ce que je fais, c'est que je compile les traductions données en liste. C'est plus pratique à lire.
Si vous avez des changements à effectuer (ou une nouvelle version corrigée à faire), envoyez tout ici et je me chargerai de changer les messages.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Dim 5 Juin 2011 - 2:59

Comme j'ai, depuis quelque temps déjà, décroché d'elefen, je traduirai tous les textes édités ici en InterRoman. Il se peut qu'il y ait quelques modifications d'un texte à l'autre. L'IR a des conjugaisons régulières, mais aussi des formes irrégulières facultatives pour certains verbes. Pour le vocabulaire, quelques hésitations subsistent quant à la forme définitives de certains mots, qui ne disparaîtront que par la pratique.
Je crois vraiment que cet exercice est utile. En ce qui me concerne, il m'a déjá permis d'être très réservé à propos de certaines langues (je me garderai bien de dire lesquelles) rien que par comparaison avec les autres. Il serait bon qu'il y en ait d'autres (ido, interlingua, romanica, neolatino, latino moderne, et d'autres encore comme romanova et latinove, dont je me demande s'il elles ont encore des partisans...), mais pas trop quand-même! Une dizaine me paraît raisonnable...

Voici un extrait de l'étranger d'Albert Camus:

-Français: "Pour que tout soit consommé, pour que je me sente moins seul, il me restait à souhaiter qu'il y ait beaucoup de spectateurs le jour de mon exécution et qu'ils m'accueillent avec des cris de haine."

-InterRoman: "Para ke todo estea konsumado, para ke jo me sentise menos solo, me restava dezear ke avese multos espektadores en lo dia de mi ezekusion i ke me resebesen kon gritos de odio." Patrick Chevin

-Occidental: "Por que omnu es consummat, por que yo me senti minu soli, me restat ad esperar que hay mult spectators ye li die de mi execution e que illi me saluta con clamas de odie." Olivier Simon

-Popiaro: "Pe ce todo sea consumido, pe ce me senta mino solo, me restaba esperaa ce sea multi espetadori neu dia de mi esecusoo e c'ei me saluda co criti de odio." Nemszev

-Elefen: "Per ce tota ta es consumada, per ce me ta senti me min sola, cual ia resta a me ia es desira ke ta ave multe oservores a la dia de la esecuta de me e ke los ta reseta me par crias de odia." Patrick Chevin


Dernière édition par Patrick Chevin le Ven 4 Jan 2013 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SATIGNAC



Messages : 845
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Jeu 3 Jan 2013 - 23:26

Nemszev a écrit:
(Le Pont Mirabeau - Apollinaire) Sous le pont Mirabeau coule la Seine. Et nos amours, faut-il qu'il m'en souvienne. La joie venait toujours après la peine. Vienne la nuit, sonne l'heure, les jours s'en vont, je demeure. Les mains dans les mains, restons face-à-face, tandis que sous le pont de nos bras passe, des éternels regards, l'onde si lasse.
En méhien, qui a beaucoup de racines latines (mais pas seulement !) cela donnerait:

"


" Su Pœn Mirabeau Fluo Sèqan.
Ac qve [Fluols] Charisiœs'nus
m'Er innaero hif ?
Unò godiš tras moestìe.
Còyego noç, Fònago hora,
Traseiols dyes, ac Manii.
Manuis i manuis,
Staim fron ajœlës,
duqa su bracis'nus gefvrains
Perbahio çeutenosci
æternais visagnais
 tan fešia unda"


Dernière édition par SATIGNAC le Dim 12 Juil 2015 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Ven 4 Jan 2013 - 17:49

LFN:

LA PONTE MIRABO
par Guillaume Apollinaire (traduida par P.C.)

Su la Ponte Mirabo flu' la Sen
E nos amas
Nesesa ce reven'
La joia sempre pos la dole ven'

Veni la note sona la or'
Vade la dias me rest' ancor'

Mano en mano nos sta fas a fas
En cuando su
La brasos de nos pas'
Regardas eterna cual l'acua las'

Veni la note sona la or'
Vade la dias me rest' ancor'

Vade l'ama com' est' acua corent'
Vade l'ama
La vive es tan lent'
E la espera es tan violent'

Veni la note sona la or'
Vade la dias me rest' ancor'

Pasa la dias la seman' sin fren'
No pasada
No nos amas reven'
Su la Ponte Mirabo flu' la Sen'

Veni la note sona la or'
Vade la dias me rest' ancor'
Revenir en haut Aller en bas
SATIGNAC



Messages : 845
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: le petit texte extrait de L. Carrol , traduit en méhien ( gisa çeusaloli)   Mer 17 Avr 2013 - 0:15

Nemszev a écrit:
Tiré d'Alice au Pays des Merveilles (je l'ai traduit moi-même de l'anglais):

- Français: Il semblait inutile d'attendre devant la petite porte, donc elle revint vers la table, en espérant à moitié pouvoir trouver une autre clé dessus ou au moins un livre de règles pour rétrécir les gens comme des téléscopes. Cette fois, elle y trouva une petite bouteille ("qui n'était certainement pas ici avant", dit Alice) et, liée autour du col de la bouteille, il y avait une étiquette en papier avec les mots "BUVEZ-MOI" joliment imprimés en grosses lettres.

- LFN: Pare ave no valua en espeta ante la porta peti, donce el revade a la table, esperante partal ce cisa el va trova ala un otra clave, o a la min un libro de regulas per diminui persones como telescopios. A esta ves, el trova sur la table un botela peti – "cual no ia es asi a ante, serta," Alisia dise – e liada sirca la colo de la botela ave un eticeta de paper, sur cual la parolas "BEVI ME" es bela primida en leteras grande.

- - InterRoman: Pareseva inutil aguardar ante la pekena porta, por tanto, ela regresara a la meza, en la kazi esperansa de poder axar otra xave ensima o almenos un livro de reglas para enkolier la jente komo teleskopios. Desta ves, ela enkontrara ali una pekena boteja ("ki sertamente no estava aki antes" disera Alise) i, amarrada alredor del colo de la boteja, aveva un' etiketa de papel kon las palabras "BEBA-ME" imprimidas kon esmero i letras grandes. Patrick Chevin

- Occidental : Semblat inutil attender avan li micri porta, do ella revenit vers li table, esperante a demì posser trovar un altri clav sur it o minstmen un livre de reguls por diminuer li gente quam telescops. Ye ti vez, ella trovat ta un micri botell ("quo ne hat certmen esset ci antey", dit Alice), e, ligat circum li coll del botell, ta esset un etiquett ex paper con li vocabuls "TRINCA ME" jollmen printat in majusculs. Olivier Simon

- - Espéranto (2): Kompreneble neniel utilus staradi ĉe la pordeto, sekve ŝi reiris al la tablo kun la ekespero trovi sur ĝi alian ŝlosilon, aŭ eble libreton pri la arto teleskopiĝi ; ĉi tiun fojon ŝi trovis sur ĝi boteleton (" kiu certege ne kuŝis tie antaŭ­e " diris Alicio) kun surskribaĵo, ligita ĉirkaŭ la kolo, havanta la vortojn TRINKU MIN per belegaj grandaj literoj surskribitajn. (version E. L. Kearnev, 1910)

Méhien : Parò aenùsilo Sperat nax pvlimae, ta Recomez ad tamensae, qvia Hemisperavo asqve pos Enunìtog'a eni ajutrae hlauvie, au omini librimë de matriolai honnaus distispecru çeuminimeyendaus: Foi'sti Discubrè'a vi minae lagœnae ( " Qvia ni Raicrò hici stan ! " Nwè Alicia) ac vi , ligadia çirco colimë lagœnau, labelima e gartai sü werbis " ESBIB'HIA" rinçidis e decorais grameis capitulais .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Mar 30 Juin 2015 - 20:08

Le 15 mai 1796, le Général Bonaparte fit son entrée à Milan à la tête de cette jeune armée qui venait de passer le Pont de Lodi et avait appris au monde qu'après tant de siècles, César et Alexandre avaient un successeur.


Le quince de Maye 1796, le Generalo Bonaparte intrá en Milano capite de cesta juvena armada que aveba juste pasato le Ponti de Lodi e aveba moneto a lo mundu que poste tantes segules, Cesar e Alesandro aveban un sucesori.


edit :

les noms propres ne sont pas déclinés en cas, il ne reste donc plus que "mundu" régime de "mundo", et "sucesori", régime de "sucesore".

finalement en comparant, cela reste similaire aux autres exemples, mais je m'en sors avec qqes originalités : déclinaison, "capite de" (à la tête de), "monere" pour "apprendre" au sens d'instruire, avertir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Mer 1 Juil 2015 - 19:21

Il semblait inutile d'attendre devant la petite porte, donc elle revint vers la table, en espérant à moitié pouvoir trouver une autre clé dessus ou au moins un livre de règles pour rétrécir les gens comme des téléscopes. Cette fois, elle y trouva une petite bouteille ("qui n'était certainement pas ici avant", dit Alice) et, liée autour du col de la bouteille, il y avait une étiquette en papier avec les mots "BUVEZ-MOI" joliment imprimés en grosses lettres.




Pareciba inutile espetare ante la petisa portae, tunca ella revení a la tabulae, medi esperando possere trovare un alte clavi suri, u al mens  un livru de regulas por apetisire le gentis come telescopis. Cesta vice, ella trová una petisa butellae ("que certemente ne estaba hici ante", dicí Alice) e, antor dele colli de la butella, estaba una estiqueta de papere con les vocablis "BEVE ME" bellemente imprimetes en grandas literis.


EDIT:

Ouf celui-ci était assez long à traduire, mais je suis très satisfait du rendu final de mon texte, et de ma langue en général  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Mer 1 Juil 2015 - 19:49

J'abandonne l'InterRoman pour la LenguaSur (Il n' y a pas grande difference, sinon que l'ecriture n'est plus phonetique):

Pareci'a inu'til esperar en frente a la pequena porta, portanto regresso' para la mesa, medio esperando poder encontrar otra chave en elha o por lo menos un libro de reglas para diminuir la gente como los  telescopios. De esta vez, elha encontro' alhi una pequena botilha ("que certamente no estava alhi' antes", disse Alice) e, amarrado al redor de la boca de la botilha, havi'a un ro'tulo de papel con las palabras "BEBA ME" impressas con esmero i en letras de forma.

Rappel: La Cartux de Parme (Lingue Roman Simple)

Le 15 Mai 1796, Le jeneral Bonaparte entra en Milan al frente deste joven armate ce aveva resentemente traversat le ponte de Lodi e aveva enseniat al munde ce pos tante secles Sezar e Alecsandre aveva un sucsesor. Le miracles de bravite e de jenie, del cual l'Italia eseva testemunie, en alcun menses aveva despertat un pople dorminte; ancor un seman ante arivar le fransianes, le milanenses opinava ce li eseva nente plu ce un bande de brigantes acostumat a sempre fujir ante le trupes de Su Imperial e Rejal Majestate, almen acel eseva reportat a li, tre veses per seman en un pecen jornal, tan pecen cuan le man, impresat sur un sordid paper.
Revenir en haut Aller en bas
LlenguaPuerchîsca



Messages : 518
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation : France

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Sam 11 Juil 2015 - 22:49

Il semblait inutile d'attendre devant la petite porte, donc elle revint vers la table, en espérant à moitié pouvoir trouver une autre clé dessus ou au moins un livre de règles pour rétrécir les gens comme des téléscopes. Cette fois, elle y trouva une petite bouteille ("qui n'était certainement pas ici avant", dit Alice) et, liée autour du col de la bouteille, il y avait une étiquette en papier avec les mots "BUVEZ-MOI" joliment imprimés en grosses lettres.

Suemblavâ inútil dî atender datratè dî la pequina purta, pres vultù zpra la talva, midío esperanto prober encuntrar una utra clavè dasôre u par lo menos un livro dî règlas pra restretzir la ggente comî telezcopíos. Desta vulza, encuntrù una pequina buteggía ("que certamiente nun estevâ acuí atratès", dezquê Alice) í, atzacata al enturno dîl cullín dî la buteggía, havâ una etiquèta dî papèlo cun las palùvras "BERÈT-ME" zplandamiente imprimatas cun gruzas lètras.


Dernière édition par LlenguaPuerchîsca le Lun 13 Juil 2015 - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LlenguaPuerchîsca



Messages : 518
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation : France

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Sam 11 Juil 2015 - 23:39

Le pont Mirabeau (traduzito den Puerchîsco)

La punte Mirabeau

Bazo la punte Mirabeau fluzquê la Sèna
Í nustros amores
Tenê que recurdarmelos
La felizitad venevâ suempre desprès dî la pèna


Venê la notze zunâ la hùra
Los días se vân jío manoro


Mánas den mánas rostamos den frunte
Altemquè bazo
La punte dî nustros brazos pazâ
Eternales zcopíos la unda tán fastigata


Venê la notze zunâ la hùra
Los días se vân jío manoro

Lo amor se vâ comî desta alqua curiente
Lo amor se vâ
Comî la vita lenta
Í comî la Esperanzía esê violenta


Venê la notze zunâ la hùra
Los días se vân jío manoro


Pazân los días í pazân las semenas
Ni tuempo pazato
Ni los amores vultân
Bazo la punte Mirabeau fluzquê la Sèna


Venê la notze zunâ la hùra
Los días se vân jío manoro


Dernière édition par LlenguaPuerchîsca le Mar 4 Aoû 2015 - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LlenguaPuerchîsca



Messages : 518
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation : France

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Sam 11 Juil 2015 - 23:57

Le 15 mai 1796, le Général Bonaparte fit son entrée à Milan à la tête de cette jeune armée qui venait de passer le Pont de Lodi et avait appris au monde qu'après tant de siècles, César et Alexandre avaient un successeur.

Lo 15 dî maío 1796, lo Ggeneral Bonaparte fachù sea entrata a Milán ála testa dî deste juvèn exèrzito que venevâ dî pazar lo Punte dî Lodi í havâ informato al mùndo que desprès dî tantos siclos, Cezzar í Aleggandro tenzevân un suczezor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kataldi



Messages : 63
Date d'inscription : 21/06/2015

MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Lun 3 Aoû 2015 - 22:26

Le 15 mai 1796, le Général Bonaparte fit son entrée à Milan à la tête de cette jeune armée qui venait de passer le Pont de Lodi et avait appris au monde qu'après tant de siècles, César et Alexandre avaient un successeur.

En catalinois :

Lo 15 majo 1796, lo Zineraljo Bonaparte facibet sa intra a Milan el zesta de ea jeunum vilitasjuna ci venabit de pasare lo Vunto de Lodi i aprendebit el vundo ce post zan de zeglos, Cesarjo i Alexandro ababent uni zuxesuro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traductions en romlangues   Aujourd'hui à 8:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Traductions en romlangues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traductions en romlangues
» Traductions de Coran
» Diverses traductions de la BIBLE en ligne
» THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...
» Les traductions du Coran en persan : histoire et méthode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Coin des romanistes-
Sauter vers: